Un projet
participatif au
latenium!

Nous entretenons toutes et tous un lien avec le patrimoine.

Le projet participatif Émotions patrimoniales — l’archéologie suisse dans la mémoire visuelle collective vise à mettre ce lien en lumière.

"Émotions patrimoniales"

Émotions patrimoniales est un projet de communication scientifique financé par le Fonds National Suisse de la recherche scientifique.

Une collecte d’images, menée dans toute la Suisse, conduira à une exposition de photographies vernaculaires (non-professionnelles) sur lesquelles vous, vos amis ou des membres de votre famille se mettent en scène devant du patrimoine archéologique suisse.

Ces images seront accompagnées de récits rappelant les souvenirs liés au moment où les clichés ont été pris et le rôle de ces souvenirs dans votre histoire.

Cette exposition sera donc la vôtre! Elle mettra en scène les fruits de la collecte et les histoires qui les accompagnent. Présentée de mai 2019 à janvier 2020 au Laténium, elle sera accompagnée d’un large éventail de manifestations participatives.

Pourquoi
participer ?

En invitant le plus grand nombre de personnes à participer à notre collecte, nous voulons encourager un dialogue durable entre les archéologues, en charge de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine, et le public qui est, en définitive, le propriétaire ultime du patrimoine archéologique. Votre attachement au patrimoine constitue une des raisons d’être de l’archéologie. En ce sens, vos perceptions personnelles sont au cœur de nos préoccupations.

Photographies,
patrimoine et
émotions

La photographie vernaculaire révèle un point de vue sur le patrimoine qui se situe en dehors du domaine de la science. Elle nous rappelle que ce patrimoine n’existerait pas sans son appropriation par tout un chacun. Certaines de nos histoires intimes, familiales, collectives se déroulent effectivement dans un contexte patrimonial : autour de monuments historiques, sur des sites archéologiques, dans d’anciennes églises… Ces lieux, fixés par l’instantané photographique, sont susceptibles de révéler une mémoire et des expériences partagées. Les photographies qui ont immortalisé ces moments deviennent ainsi le support matériel de ce que nous désignons comme des « émotions patrimoniales ».